Cégep de Saint-Laurent

Développementpédagogique

Vous êtes ici: Accueil » Développement pédagogique » Catégorie » Archives de grammaire

Information avec le mot-clé « grammaire »

Petit test de grammaire

vendredi 06 novembre 2015 | Je vous souhaite une bonne rentrée scolaire! De mon côté, je reprends avec joie le dossier de la valorisation de la langue et du perfectionnement en français pour le personnel enseignant. En guise de première capsule linguistique, pour inaugurer la session de l’automne, je vous propose un petit test de grammaire. Répondez aux questions pour vous-même : vous aurez déjà une bonne idée de vos forces et de vos lacunes. Vous avez droit à toutes les ressources linguistiques : un ouvrage de grammaire (plusieurs d'entre vous connaissez L’Express grammatical et le Multidictionnaire de la langue française), le Bescherelle ou le site web Le Conjugueur, etc. Je ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Les liaisons

vendredi 06 novembre 2015 | On appelle « liaison » l’action de prononcer deux mots qui se suivent en unissant la consonne finale du premier mot à la voyelle initiale (ou au h muet) du second. Certaines liaisons sont obligatoires et leur absence est considérée comme une faute. De même, il y a des liaisons interdites qui, lorsqu’elles sont prononcées, témoignent d’une mauvaise maitrise de la langue orale. D’autres, encore, sont facultatives et dépendent du registre de langue utilisé et de la formalité de la situation de communication. Les lignes suivantes permettront de déterminer quelques-unes des règles à observer. Notons que les liaisons se font entendre ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques, Français parlé, Nouvelles

Le trait d’union et la toponymie

vendredi 06 novembre 2015 | À l’article «Trait d'union», le Multidictionnaire mentionne qu’il faut lier les éléments spécifiques des noms de lieux composés de plusieurs mots : Port-au-Persil, Cap-à-l’Aigle, la Nouvelle-France. Voilà pourquoi les noms des constructions (ponts), des édifices (bibliothèques, cégeps, centres, écoles, églises, maisons de la culture, salles, théâtres, musées…), des voies de circulation (boulevards, rues…) et des lieux géographiques (parcs, places, stations de métro, cimetières…) suivants sont écrits avec des traits-d’union : Les ponts Jacques-Cartier, Honoré-Mercier, le pont-tunnel Louis-Hyppolite-La Fontaine Le boulevard René-Lévesque Les rues Germaine-Guèvremont, Gabrielle-Roy, Claude-Gauvreau, Sainte-Cunégonde, Jeanne-Mance, Marguerite-d’Youville, Amulette-Garneau Les places Émilie-Gamelin, Marcelle-Ferron, Paul-Émile-Borduas, Claire-Oderra, Emma-Gendron, Jean-Paul-Riopelle Le parc Berthe-Louard, le parc du Bonheur-d’Occasion, le ... Lire la suite

Classé dans: Aide à la rédaction, Capsules linguistiques

Corriger la grammaire dans les travaux des étudiants et des étudiantes

vendredi 06 novembre 2015 | Pour faire suite à la capsule linguistique de la semaine dernière portant sur la correction de la langue dans les travaux des étudiants et des étudiantes, je vous propose aujourd’hui un rappel des types d'erreurs relevant du code de la grammaire (appelée aussi orthographe grammaticale) : G En lien avec le centre d’aide en français, le centre Alpha, nous regroupons 4 types d'erreurs de grammaire : G1 : Accord en genre et en nombre : déterminant, nom, adjectif (masculin/féminin, singulier/pluriel). Exemple : Des pommes rouge jonchent le sols. Correction : Des pommes rouges jonchent le sol. G2 : Accord du verbe avec le sujet. Exemple : Quelles que soit leurs fautes, ils seront ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Les 20 erreurs les plus fréquentes

vendredi 06 novembre 2015 | Certains verbes conjugués à la 3e personne de l’indicatif se prononcent comme un nom de la même famille de mots, mais ils ne s’écrivent pas de la même façon. Pour les distinguer, on peut conjuguer le verbe à un autre temps ou faire varier le nombre du nom : il accueille : il accueillait un accueil : des accueils Voici un tableau des vingt erreurs les plus fréquentes liées à la confusion de noms et de verbes homophones :   Noms Verbes Un appel / un rappel Il/elle appelle / Il/elle rappelle Un appui Il/elle appuie Un choc Il/elle choque Un conseil Il/elle conseille Un cours Il/elle court Un cri Il/elle crie Un détail Il/elle détaille Un discours Il/elle discourt Un emploi Il/elle emploie Un oubli Il/elle oublie Un ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Des erreurs fréquentes ( les homophones : ces / ses / c’est )

vendredi 06 novembre 2015 | Ces Déterminant démonstratif Remplacement possible : ces + nom + -ci Place ces vêtements dans le panier à linge [si on peut remplacer ces vêtements par ces vêtements-ci : on écrit ces]. Ses Déterminant possessif Remplacement possible : les + nom + qui lui appartiennent Il a expédié ses colis par la poste [si on peut remplacer ses colis par les colis qui lui appartiennent : on écrit ses]. C’est Pronom démonstratif : ce + verbe être, indicatif présent, 3e s. Remplacer par cela est Le ski, c’est mon sport d’hiver favori [si on peut remplacer c’est par cela est: on écrit c’est]. S’est Pronom personnel : se + verbe être, indicatif présent, 3e s. Ajout possible : ajouter lui-même, elle-même ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Demi-, demi, demie

mercredi 04 novembre 2015 | DEMI- Les mots composés avec le préfixe DEMI- prennent un trait d’union et seul le deuxième mot prend la marque du pluriel. Elles étaient demi-sœurs. Marc Arsenault figure parmi les demi-finalistes du Prix des collégiens. DEMI, IE DEMI, adverbe, signifie « à moitié ». DEMI suivi d’un adjectif : demi est invariable et se lie par un trait d’union à l’adjectif qui s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Des tulipes demi-écloses. Une tête demi-couverte. Une étagère demi-pleine, MAIS Une étagère à demi pleine. À demi est invariable et ne prend pas le trait d’union devant un adjectif. DEMI suivi d’un nom Demi, adjectif, est invariable et ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Amener, apporter, emmener, emporter

jeudi 30 juillet 2015 | On amène ou on emmène une personne ou un animal, mais on apporte ou on emporte une chose. Lorsqu’on amène les enfants à la plage, on apporte leurs jouets. J’aime les restaurants italiens où l’on apporte son vin. Les verbes amener et apporter contiennent l’idée d’un point d’arrivée, alors qu’emmener et emporter contiennent l’idée d’un point de départ. Elle amène son enfant à la garderie du cégep chaque matin. Nous allons manger chez des collègues et nous apportons le dessert. Je n’emporte qu’un baise-en-ville lorsque je vais dormir chez lui. Puisque tu sors, emmène les enfants avec toi, j’ai besoin de me reposer. Dans les phrases suivantes, choisissez ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Doit-on dire « siéger à » ou « siéger sur » un comité? Quelle préposition employer?

jeudi 30 juillet 2015 | La préposition est un mot invariable qui possède une forme simple (à, de, en, par, pour, etc.) ou complexe (à cause de, au bord de, lors de, etc.). C’est un mot charnière servant à établir un rapport entre un substantif, un adjectif ou un verbe et son complément. Françoise Bulman, qui enseigne la traduction à l’Université Laval, est l’auteure d’un petit ouvrage fascinant : Le Prépositionnaire (L’instant même, 2003), un outil de travail facile à consulter qui réunit des verbes et des adjectifs suivis d’une préposition ou d’une locution prépositive. L’objectif de ce petit dictionnaire est de faciliter à tout usager de ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Sans aucuns frais? Est-il correct, ici, de mettre un s à aucuns?

jeudi 30 juillet 2015 | L’adjectif indéfini aucun s’emploie au pluriel devant un nom qui n’a pas de singulier ou qui a un sens particulier au pluriel. Sans aucuns frais. Sans aucuns honoraires. Aucunes funérailles. Quant à l’expression littéraire d’aucuns, elle signifie quelques-uns. D’aucuns s’imaginent que ce métier est facile. À l’écrit, il faut donc être attentif ou attentive aux noms pluriels frais, honoraires et funérailles. Définissons brièvement ces mots. Frais : n. m. pl. À propos de ce nom, Marie- Éva de Villers nous apprend, dans le Multidictionnaire, que l’expression « frais de condo » est un calque de « condo fees »; l’expression « charges de copropriété ... Lire la suite

Classé dans: Capsules linguistiques

Mots-clés

Cégep de Saint-Laurent

625, avenue Sainte-Croix, Montréal (Québec) H4L 3X7
514.747.6521 - info@cegepsl.qc.ca

Nous joindre | Emplois | Médias | Conditions d'utilisation | Crédits

Le cégep de Saint-Laurent est un établissement public d’enseignement collégial qui offre de la formation préuniversitaire et technique aux étudiants détenant un diplôme d’études secondaires (DES).  Il offre aussi des services de formation continue aux adultes, aux entreprises et aux municipalités.

Connexion

Pour accéder au contenu réservé aux étudiants et au personnel du Cégep, veuillez d'abord vous connecter avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe du cégep (même que les postes de travail). Problèmes de connexion?